Chère consœur,  Cher confrère,

 Nous attendions d’avoir les bons interlocuteurs et les bonnes plateformes d’accueil car nous pensons qu’il faut structurer la demande des professionnels volontaires pour  participer aux soins d’urgences (kinésithérapie respiratoire et maintient aux domiciles) des patients, ci-dessous plusieurs plateformes numériques qui peuvent correspondre à votre choix.

Pour information, l’AP-HP fait appel à des soignants qualifiés pour renforcer ses équipes face à l’épidémie : pour manifester leur intérêt, les professionnels peuvent joindre le numéro vert : 0805 280 270, de 08h00 à 20h00. Plus d’information sur cette page : https://www.aphp.fr/actualite/covid-19-lap-hp-fait-appel-des-soignants-qualifies-pour-renforcer-ses-equipes-face

Le service https://renforts-covid.fr/ mis en place par l’ARS IDF est également accessible (établissements hors AP-HP).

Concernant la réserve sanitaire, désormais, seuls les kinésithérapeutes ayant une expérience en réanimation ou aux urgences sont invités à se faire connaître : https://www.reservesanitaire.fr/maintenance.php

Je vous informe du lancement, en Ile de France, d’une application et plateforme de soutien aux établissements de santé.

https://www.renfort-covid.fr/

Il s’agit pour les professionnels disponibles de se mettre à disposition de l’établissement du secteur qu’ils choisissent. La doctrine de l’ARS est que les PS se mobilisent sur leur propre territoire. Autant que possible, c’est sur le territoire du domicile personnel que le choix de l’établissement doit se faire.

Je vous informe que l’URPS, avec le soutien de l’ARS, doit faire usage et/ou développer deux outils permettant de mettre en lien la demande de soins dans la région (actes à domicile) avec l’offre disponible.

Nous sommes conscients que ces options seront possibles que sous réserve du respect des mesures barrières dans le contexte des pénuries de matériel que nous connaissons, masques, sur blouses, gants, gel, lunettes…. cela fait plusieurs semaines que nous alertons les pouvoirs publics sur ce problème, mais vous savez bien que cela est national, récurrent et dépend du ministère alerté également. 

Nous savons également la difficulté rencontrée sur la qualification d’urgence en kinésithérapie qui est bien sur relative , les questions à se poser sont :

Puis-je reporter les soins de ce patient ?

-Ce patient va-t-il se dégrader si j’arrête les soins ?

Il sera difficile de faire une liste de pathologies il faut réagir au cas par cas en conscience et en responsabilité, vous êtes aptes à prendre cette décision qui vous appartient.

Les seul impératifs seront les gestes et le matériel barrière . 

 D’après le syndicat des MK de Paris  la CPAM a communiqué qu’en raison de la pandémie la qualification en soin à domicile est admise même lorsque ce n’est pas mentionné sur la prescription. 

 Nous restons à votre écoute et répondons au mieux à vos interrogations nos missions continuent, les questions financières n’ont pour l’instant pas de réponses la loi vient de passer hier soir, les applications se feront par ordonnances progressivement et au coup par coup. nous ne pouvons qu’adhérer aux mesures légales qui pourraient améliorer notre situation économique.

 Nous partageons et vivons avec vous cette période d’inquiétude, restons solidaires sue ce combat pandémique.

Bien confraternellement,

 

Pierre ROBERT, Président.