Icones ARSÀ partir du 11 mai, les crèches vont rouvrir, sous certaines conditions en terme de capacité d’accueil notamment. Aussi, la préfecture de Seine et Marne souhaite faire un recensement nominatif des personnels qui pourraient avoir des difficultés de garde (exemple d’une assistante maternelle qui refuse de reprendre un enfant compte tenu d’un problème de santé…).

Pouvez-vous me faire part avant mardi midi, des difficultés que vous êtes susceptibles de rencontrer en précisant votre mode et lieu de garde habituel et le motif de la difficulté relevée.

Patricia LABAT (A.R.S)

Ingénieur Principal Etudes XSanitairesdjointe au responsable du département Veille et Sécurité Sanitaire